Future Podcast


  1. 2018 – Le temps de l’enfant N°1
    Magazine Audio

    12:17


  2. 2018 – JMDE Emission sur RCJ
    Émission radio

Echo de Future Ecolo : Le Directeur Essodjolo Eyabana rend grâce pour les œuvres

Devenu directeur depuis l’année dernière de notre école Future Ecolo à Pagala-Gare, préfecture de Blitta, dans la région centrale du Togo, Essodjolo Eyabana est un jeune togolais qui s’est mis à la tâche et travaille sans relâche aux côtés des tous petits depuis quelques années déjà. Titulaire de son CAP, il est un enseignant confirmé et a la compétence irrévocable. Il nous parle de ses sentiments et de ses rêves pour cette rentrée.

Ongff.org : Vos enfants viennent de bénéficier de leurs kits scolaires pour cette nouvelle rentrée, en présence des parents et des responsables de la communauté. Quels sont vos sentiments personnels par rapport à cet évènement ?

Essodjolo Eyabana: Je tiens sincèrement à remercier toute l’équipe de Future Foundation et particulièrement le président M. Stéphane Yao. Cet évènement a été un très grand plaisir pour moi et spécialement pour les parents d’élèves ainsi que pour les enfants, qui ont beaucoup apprécié l’effort consenti par les donateurs. Chaque année ces enfants retrouvent le sourire et personnellement je suis très ravi pour l’implantation de ce projet dans notre localité. Et si j’avais les moyens, j’allais moi aussi investir pour la réussite de ce noble projet.

Vous gérez depuis quelques années Future Ecolo, pouvez-vous nous faire un petit bilan sur les activités ?

Depuis que nous avons commencé en 2011, j’ai constaté que nous n’avons pas pu atteindre nos objectifs, pour plusieurs raisons, à la fois organisationnelles et financières. L’année passée, on a dû renouveler l’équipe qui prend en charge les enfants et on a été contraint de quitter l’ancien site. Ainsi, sur instructions du conseil d’administration de l’ONG, nous avons repris à zéro sur ce nouveau site avec de nouveaux enfants. Mais là dans les nouveaux locaux, tout semble bien marcher. C’est la première fois qu’on a eu un résultat de 100%, tous les enfants ont eu au-delà de la moyenne et ils passent tous au CP2. Nous comptons ainsi faire les efforts pour respecter les recommandations qui régissent le projet pilote de Future Ecolo. Et je pense qu’à cette allure, nous allons bien évoluer et s’il plait à Dieu, atteindre les objectifs assignés au projet.

La contribution des parents d’élèves pour le fonctionnement de l’école a toujours été un souci majeur ici. Quel est votre point de vue personnel sur la question ?

Sur ce sujet, certains parents se disent que seuls les initiateurs du projet pourraient toujours mettre la main dans la poche pour les besoins de l’école. Je pense qu’avec les sensibilisations d’aujourd’hui et les échanges que nous avons eus, ils ont compris et sont dévoués pour réagir en cas de besoins urgents en attendant l’intervention de Future Foundation. Et pour certains manquements primaires, moi aussi je mets ma main à la pâte pour soutenir l’initiative. Je pense que cela va de soi que les parents contribuent à l’éducation des enfants, quoique gratuitement.

Ces manquements auxquels vous faites allusion, pouvez-vous nous en citer quelques-uns ?

Merci à vous. Sur ce sujet il y en a beaucoup, surtout au niveau des enfants. Déjà pour manger même c’est un grand souci pour eux, il y en qui arrive à l’école physiquement très faible parce que très affamés, pieds nus, les cheveux touffus … tous ceci par manque de moyens. Acheter du savon même pour se laver et faire la lessive c’est un problème car les parents n’arrivent pas à subvenir aux besoins de la famille. Très souvent quand c’est trop, après l’ONG, je suis moi-aussi obligé de mettre la main à la poche pour sauver la situation alors que ce n’est pas la grande forme chez moi aussi. Des dépenses qui n’étaient pourtant pas dans le budget.

Vous avez cité ceux qui concernent les enfants, qu’en est-il des installations ?

A ce niveau ce n’est pas la grande forme mais nous nous débrouillons avec les moyens disponibles. Puisque la toiture est faite à base de paille, notre souci majeur actuellement est l’insuffisance de paille pour la toiture de la salle de classe. Mais avec les discussions que nous avons eue aujourd’hui avec les parents d’élèves, ils sont déterminés à y remédier ; la preuve je leur ai déjà demandé d’amener trois bottes de pailles chacun. Vous-même avez-vu. On a déjà quelques bottes. Par ailleurs, il y a le problème d’un moyen de déplacement qui se pose. Car nous sommes assez loin de la route et du lieu de réunion des directeurs or par mois nous tenons au moins deux réunions. En plus de cela, parfois se sont des appels urgents de l’inspection, il faut courir sur une longue distance avant d’atteindre la route et prendre un Zémidjan. L’idéal serait d’avoir un moyen de déplacement pour pouvoir être ponctuel à tous ces rendez-vous. Autres besoins importants, nous manquons de sanitaires adéquats. C’est vrai que nous en avons fait de manière artisanale mais aujourd’hui nous devons aller plus loin. Toujours concernant les enfants, nous avons besoin d’espaces de jeux adaptés et du matériel pour les activités d’éveil et sportives. Ainsi, je profite pour lancer un appel aux bonnes volontés pour qu’ils soutiennent le projet Future Ecolo de l’ONG Future Foundation.

Que pensez-vous de la continuité du projet Future Ecolo ?

Nous sommes fortement convaincus que c’est un très bon projet et il peut réussir si nous nous mettons tous au travail. Aujourd’hui, nous savons que les parents aussi sont très motivés et mobilisés pour la continuité et la viabilité du projet.

Un mot particulier ?

Je remercie sincèrement le président de l’ONG, M. Stéphane Yao, qui a bien voulu initier ce projet chez nous ici à Pagala-gare et je tiens à le féliciter car ce n’est pas du tout facile de travailler pour subvenir aux besoins d’autrui. Je prie donc le Tout Puissant de lui donner une longue vie à lui, à sa famille et à tous ses collaborateurs sur le coup de ce noble projet. Je vous remercie.

Réalisée par Sylvain-E. Vidzraku & Sikira Agbangba.

Aimes et partages
Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *