Togo : Nos enfants prévoient collecte et recyclage de déchets le 03 juin prochain

Dans le cadre de la prochaine journée internationale de l’environnement commémorée chaque 05 juin, l’association Future Foundation organise une opération spéciale de collecte et de recyclage de déchet. La dite opération sera précédée d’une séance de sensibilisation et suivie d’une formation en recyclage.

Bientôt le 05 juin. Chaque année à cette date le monde entier commémore la journée internationale de l’environnement. Afin de mettre un cachet spécial sur cette manifestation, les enfants de l’organisation non gouvernementale Future Foundation organisent ce samedi 03 juin 2017 une journée spéciale de collecte et de recyclage de déchets dans les quartiers Amadahome et Adidogomé. « C’est une marque spéciale que nos enfants vont apporter à cette journée. Ils vont s’ajouter à un peu plus d’une centaine  d’élèves du cours primaire et du collège pour collecter les déchets et procéder ensuite au recyclage. La journée va commencer avant tout avec une sensibilisation sur le mal des dépotoirs sauvages et des jets sauvages d’ordure. Après la collecte, une séance de formation aura lieu sur le recyclage suivie de pratique au siège de Future Foundation », a confirmé Kévine Nassame, chargée des projets de l’ONG. Selon elle, pour cette activité, la structure pourra compter sur le soutien des directions des écoles, des comités de développement de quartier, sur l’agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE) et sur l’agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASAP).

Notons que Future Foundation est une association qui non seulement lutte pour les droits des enfants, mais aussi bataille pour garantir à ces derniers une planète plus sûre. Pour ce faire, elle promeut la lutte pour un environnement sain et une écocitoyenneté plus répandue.

Le 5 juin, un défi mondial

La journée du 05 juin a été promulguée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Elle est célébrée depuis de nombreuses années et soulève régulièrement les questions essentielles de la protection de l’environnement et ses conséquences sur la qualité de vie des populations et la survie de notre planète.

On se souvient encore du brillant, prometteur et consciencieux message envoyé par Irina Bokova, la directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement en 2012. « Nous voulons un avenir où nous pourrons vivre dans un environnement sain en entretenant des liens solides avec la nature et des relations sociales riches et diversifiées. Pour cela, nous devons créer un environnement florissant. Nous devons créer des économies vertes », a-t-elle martelé.

Aimes et partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *